Quelle est la protection sociale en portage salarial ?

Publié le : 28 juin 20214 mins de lecture

En étant un travailleur indépendant, vous devez toujours couvrir toutes les dépenses nécessaires, notamment, les avantages sociaux. En revanche, en portage salarial, vous pouvez exercer un métier indépendamment, or, vous serez pris en charge par votre entreprise. En effet, le portage salarial constitue une possibilité profitable pour les salariés autonomes. Il faut que vous sachiez qu’il y a un véritable accord entre le freelance et la protection sociale.

Quelle est la marche de la protection sociale en portage salarial ?

Dans le cas où vous seriez malade, en étant travailleur en portage social, vous aurez le privilège d’obtenir des allocations journalières, durant votre convalescence administrée par votre docteur. Vous devez informer l’entreprise de portage ainsi que la CPAM (caisse primaire d’assurance-maladie) de votre invalidité d’exercer votre métier durant les 48 heures qui suivent votre convalescence.

Concernant la protection salariale, votre allocation journalière sera de même valeur à la moitié de votre rémunération fixe au quotidien. Votre rémunération fixe est mesurée, grâce à votre ultime rémunération brute. Pour le travailleur temporaire pendant les mois derniers, leur rémunération journalière fixe sera calculée à partir des douze dernières menstrues.

Quels sont les avantages de la protection sociale en portage salarial ?

L’entreprise de portage salariale est reconnue par la loi, elle a pour but de porter ses travailleurs en dirigeant leur acte ainsi que leur durée de travail. Dans ce cas, elle prend en charge aussi toutes leurs dépenses sociales. Dans ce cas, les travailleurs en portage salarial ont un même règlement juridique aux travailleurs ordinaires. Cette protection salariale charge évidemment tous les frais nécessaires en cas de la maladie.

Effectivement, un travailleur freelance obtient pareillement de la convalescence. L’entreprise de portage salarial offre aussi à leurs travailleurs 30 jours des congés payés, par an, c’est-à-dire 2,5 jours chaque mois.

Quels sont les autres détails à connaître sur la protection sociale en portage salarial ?

Un travailleur indépendant en portage salarial bénéficie aussi une pension qui est mesurée, à l’aide de sa rémunération solennelle normale qui est étudiée à partir de ses 25 années constituants le montant le plus élevé durant son année de travail. En effet, la somme définitive de la retraite sera la moitié de la rémunération normale d’un travailleur.

Vous aurez aussi des allocations chômage, dans le cas où votre fonction en portage salarial serait terminée. Ces allocations sont mesurées par rapport à la SJR (salaire journalier de référence). Enfin, vos allocations chômage concordent aux 57 % de votre SJR.

Plan du site