L’idée d’entreprendre : point de départ pour la création d’entreprise

Publié le : 22 février 20225 mins de lecture

Vous avez une idée en tête ? Sachez que tous les projets ne sont pas viables. Pour éviter les pertes de temps et d’argent inutiles, il faut réaliser une étude approfondie. L’aide d’un professionnel peut aussi s’avérer nécessaire pour minimiser les risques pour le créateur d’entreprise. Comment réussir la création d’entreprise ?

Comment bien choisir le statut de son entreprise ?

Avant de créer une entreprise, il faut déterminer au préalable le statut juridique qui dépend du nombre de personnes contribuant au projet. Pour un seul entrepreneur, vous pouvez opter pour une entreprise individuelle ou EI, une entreprise individuelle à Responsabilité Limitée ou EIRL, une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ou EURL ou même une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle ou SASU. Pour ces deux dernières formes juridiques, il est possible de faire entrer des associés et de basculer vers le statut de SARL ou SAS. Si plusieurs personnes s’associent pour former la société, les options sont multiples : SARL, SAS, SAS, SNS ou SEL.

Pour les SAS, SASU, SARL, EURL et SA, la responsabilité est limitée au montant des apports. Ce qui permet de protéger le patrimoine individuel de chacun. Pour l’EIRL, le patrimoine de l’autoentrepreneur est affecté. Vous pouvez trouver un guide sur ce site spécialisé.

Concernant le régime fiscal, l’EURL, l’entreprise individuelle, la SNC et l’EIRL sont imposables à l’IR. Dans ce cas, ce sont les associés qui s’acquittent de l’impôt pour leur propre compte. La SARL et la SA quant à elles sont soumises à l’impôt sur les sociétés. On tient cependant à noter qu’il existe des exceptions.

Comment établir un business plan ?

Il vous faut un business plan solide et percutant pour piloter votre projet et séduire les investisseurs. Dans un premier temps, présentez brièvement le projet d’entreprise dans un « executive summary ». Il faut donner l’envie aux lecteurs de poursuivre la lecture. Ensuite, entrez dans le vif du sujet en expliquant en détail l’objet de la société, le secteur d’activité et l’équipe.

Avant de créer son entreprise, il faut passer à l’analyse du marché en mettant en avant les tendances, les contraintes, les réglementations en vigueur, le choix de l’implantation, la cible, les concurrents, la niche et l’avantage concurrentiel. En bref, vous devez mettre en avant les points forts qui vous permettront de vous démarquer de vos adversaires et d’attirer les consommateurs vers vos produits et services.

Pour définir la bonne stratégie de communication à adopter, il faut vous appuyer sur les 4 P : prix, produits, distribution et promotion. Attention ! Il doit y avoir une certaine cohérence entre ces éléments. Enfin, évaluez la rentabilité du projet. Pour cela, vous serez amené à établir des tableaux de prévisions financières mentionnant le plan de trésorerie (encaissements et décaissements), le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel et le plan de financement.

Par quels moyens trouver des financements ?

Pour financer votre projet de création d’entreprises, vous avez plusieurs options. Les investisseurs en fonds propres sont des associés. Ils achètent des parts dans la société dans le but de réaliser des profits. Le principal avantage est que vous n’avez pas à rembourser les fonds. Cela apporte également davantage de crédibilité au projet. Ils seront aussi à vos côtés pour vous transmettre leur savoir-faire et expertise pour améliorer le chiffre d’affaires de la société.

Il est aussi possible de vous tourner vers les banques et les établissements de crédit. Ces structures financent une partie des actifs de l’entreprise. Néanmoins, il faut présenter un projet crédible et avoir un apport en fonds propres suffisants pour répartir d’une manière équitable les risques financiers.

Sachez toutefois que les banques ne financent que les actifs et les flux de trésorerie historiques. Pour finir, sur les plateformes de crowdfunding, vous pouvez également recueillir des dons, prêts et investissements divers. Néanmoins, il faut convaincre les personnes intéressées en présentant un projet viable et innovant.

Plan du site